Voyageur ou résident ?

C’est en ayant passée quelques semaines à Sydney et Byron Bay, puis quelques mois à Melbourne, que j’ai compris la différence entre voyager et vivre dans un pays, dans une ville différente. Là où le voyageur ne fait que passer, l’habitant prend par au quotidien de ce lieu.

Vivre quelque part c’est prendre le temps de capter ces petits détails qui font l’atmosphère d’une destination. C’est également rencontrer et partager la vie des locaux. Faire ces petits rituels innocents et anodins qui définissent leur vie, avoir ces discussions des plus banales ou plus intimes, les connaitre vraiment dans ce qu’ils sont réellement. Capter l’instant fragile d’une scène quotidienne, qui vous surprendra peut-être car vous vous rendrez compte à quel point certaines choses sont différentes ou bien au contraire similaires.

Choses impraticables lorsqu’on ne passe que quelques jours à un endroit où l’on est souvent que spectateur. Le temps est trop court pour apprécier les qualités et les défauts de l’endroit, trop rapide pour s’y fondre et en faire une partie de soi, trop éphémère pour créer des liens avec les gens qui habitent.

Mais il faut également accepter l’ennui, la répétition, la sensation d’être immobile, et parfois de perdre son temps. Sentiments quasiment absents lorsqu’on est en road trip. Deux façons de voyager qui apporteront d’autres énergies, d’autres rencontres, d’autres manières de grandir. Pour ma part, j’ai aimé alterner les deux rythmes, ressentant le besoin de vivre l’un et l’autre.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s