Autour du Monde, Voyage intérieur

Génération SDF

Backpackers. Voyageurs. Itinérants. Chaque année, des milliers de jeunes s’engagent sur le chemin du road trip, devenant pour quelques temps sans domicile fixe. Voyager, virus de cette génération globe-trotteuse. Me rappeler la signification de nos errances et de nos itinérances.

C’est intéressant la façon dont nous utilisons un mot pour décrire, voire définir, une personne, une situation, un contexte. Ici, au Québec, j’ai appris qu’être itinérant signifie être SDF — Sans Domicile Fixe. Ça m’a fait bizarre les premières fois que j’ai entendu ce mot, et que je l’ai associé à lui, à elle.

Itinérant. Itinéraire. Destination. Voyage. Sac à dos. Backpacker.

Backpacker. Moi. Moi. Itinérante. Itinérante. Sans Domicile Fixe.

SDF. Moi. Vous. Nous.

C’est frappant, non ? Nous croyons savoir qui nous sommes. Nous pensons savoir qui ils sont.

Puis, d’un seul coup, le sens du mot se transforme. Alors que vous pensiez qu’ « itinérant » voulait dire « voyageur », et que ce voyageur c’était vous, chanceux nomade parcourant le globe ; la définition et les regards changent, « itinérant » signifie « clochard », et c’est la vision d’un monde qui bascule.

Pour lire la suite de l’article, rendez-vous ici !

Publicités
Voyage intérieur

J’aime en toi le nous d’eux

Je me balade sur la promenade plantée depuis la place de la Bastille. Le soleil brille, les fleurs diffusent leurs doux parfums, les gens sont assis dans la pelouse. Les enfants jouent et les amoureux s’embrassent, les oiseaux virevoltent et les rires volent. Alors je décide de m’asseoir, car je sens en moi que quelque chose a bougé, changé de forme ou de place… ça grandit, ça pousse, ça danse. C’est comme une vague qui m’envahit de sa chaleur de ma poitrine jusque dans mes jambes. J’ai envie de pleurer d’émotions, comme l’écrit Paulo Coelho.

13112867_10154175075968656_3167780112806588426_o

Lire la suite « J’aime en toi le nous d’eux »