Voyage intérieur

Quel compagnon de route je veux être ?

philipp-lublasser-217209.jpg

Si je me rencontrais…

…dans la rue, dans le métro, sur la route, dans un bar, au travail, est-ce que j’aurais envie de me connaître ? Est-ce que j’aurais le goût (merci expression québécoise que j’aime tant) de discuter avec moi ? De prendre le temps de m’arrêter pour apprendre qui je suis ?

Lire la suite « Quel compagnon de route je veux être ? »

Voyage intérieur

Épurons notre langage, laissons parler l’intelligence du cœur.

Est-ce qu’on ne se comprend pas parce qu’on parle trop ? Trop avec la tête ? Est-ce qu’il y aurait trop de mots dans nos phrases ? Trop de phrases dans nos pensées ? Et pas assez de connexion ? Pas assez de sincérité et de simplicité ? Trop peu de langage du cœur.

Lire la suite de l’article … 

 

Voyage intérieur

Mon amour, je t’aime, mais je n’ai pas besoin de toi

J’entends dire que je suis une femme de caractère, que je suis trop complexe, que je fais peur aux hommes. Ils ont peur que je leur vole leur rôle. De quel rôle parle-t-on en tant qu’homme, en tant que femme ? Quelle est notre place dans un couple ?

« Selon toi, pourquoi je fais peur aux hommes ? »

J’ai posé cette question à un ami qui me connait depuis si longtemps, qui m’a connue adolescente, dans mes relations, qui m’a suivie lors de mes voyages, qui a vu les remises en question et les évolutions. Il m’a répondu que j’avais sûrement l’air d’une fille complexe, avec du caractère, qui se pose beaucoup de questions. Que la plupart des hommes étaient certainement effrayés que je prenne leur place, que je leur vole leur rôle d’ « homme ».

Lire la suite de l’article !

Voyage intérieur

Former un « O », être unique et une.

Introspections new-yorkaises. En chemin vers la belle pomme, mes rencontres me replongent dans les tumultes du couple, entre passion et raison. Envie profonde d’union individuelle et collective. Réflexions inspirées du roman “La Prophétie des Andes” sur notre capacité à transformer notre “C” personnel en “O”.

Lire la suite de l’article…

asahnlc0vhq-everton-vila.jpg

 

Voyage intérieur

Le bonheur se balade à poil

On raconte que l’amour c’est ce qui nous tombe dessus lorsqu’on s’y attend le moins. Lorsqu’on n’attend rien, lorsqu’on ne cherche pas. Alors Eux, c’est mon histoire d’amour.

Mais encore faut-il accepter de recevoir, baisser les armes, s’abandonner, cesser de vouloir être quelqu’un d’autre que soi, tout simplement. Pourquoi les histoires d’amour échouent ? Parce que nous ne sommes pas nous-mêmes. Parce que nous nous mentons à nous-mêmes d’abord, puis aux autres forcément. Nous sommes l’image de ce qu’on voudrait être, l’image que nous pensons que l’autre veut. Parce que nous sommes effrayés de nous découvrir vraiment.

Lire la suite « Le bonheur se balade à poil »