Melbourne, Vivre en Australie

#Melbourne : Moments d’introspection

Ici, je vis sans notion du temps et de la vitesse des aiguilles, sans empressement. Je vois et vis les moments qui passent en retenant la frénésie des ondes, des couleurs, des odeurs et des sons. Je dessine, sous-ligne, surligne, colorie, passe et repasse sur les mélodies et images. J’en extrais mes sensations, les observe, les manipule, les interroge, les violente ou les chérie. Je les modifie ou les embellie.

Récit complet disponible dans mon ebook !

11014663_10153616711813032_3048581972241438064_n

 

Melbourne, Vivre en Australie

#Melbourne nous voilà !

Finalement, le fait d’apprécier une ville plus qu’une autre reste difficile à expliquer. Il y a quelque chose dans l’ambiance, l’atmosphère, la dynamique de Melbourne qui me plait et que je n’ai pas trouvé à Sydney.

Ici, tout semble plus cohérent et plus harmonieux ; vivant mais tranquille, jeune mais relax. Les espaces verts sont encore plus présents qu’à Sydney, la ville est plus étendue et donc plus spacieuse. Je me sens moins oppressée par les bâtiments et par le rythme de cette ville. Melbourne a un style architectural où je me retrouve davantage, entre la pierre qui impose son vécu et le verre mêlé au béton qui dévoile l’évolution rapide de cette jeune Australie.

Les petits rues et passages à l’européenne ainsi que les clins d’œil vers la France sont comme des petites balises au milieu de l’inconnu, rassurantes. Je me rends compte que pour moi une ville sans pierre et sans bois – sans vieille construction, rue alambiquée et pavée – n’a aucun charme, aucune histoire à me transmettre ; elle ne me fait pas voyager à travers le temps et ne me touche pas. Melbourne est une ville où l’art est à chaque coin de rue. Au détour d’un carrefour on tombe fréquemment sur une sculpture racontant à son tour son récit, nous transmettant un message.

Récit complet disponible dans mon ebook !