Nouvelle-Zélande

#Nouvelle-Zélande : remplir son coeur de beauté…

Lorsque j’arrive à Auckland, j’ai cette sensation étrange de devoir tout recommencer à zéro. Me revoilà huit mois en arrière, dans une ville et un pays dont je ne sais rien, complètement confuse et seule. A l’auberge, je ne sais pas si c’est le temps ou l’effet des grandes villes, mais tout le monde est plus froid et distant. Fini les « bonjours » avec un grand sourire pour se faire des potes, les gens répondent à peine… Cette ville me rappelle Sydney. De grandes tours froides qui filent vers le ciel, des rues larges et impersonnelles où le trafic et les gens s’affolent, ce bruit au rythme effréné qui m’autorise à traverser aux feux tricolores, le temps qui passe du gris sombre aux lumières vives du soleil… Bon sang, que je n’aime pas ces villes…

Après avoir essayé pendant quelques jours de trouver quelqu’un possédant un véhicule pour partir sur les routes, je décide de réserver un bus qui m’emmènera faire le tour de la Nouvelle-Zélande. Ça ressemble à un tour organisé mais je peux en réalité l’organiser à ma manière. Je peux rester le temps que je veux à tous les endroits où le bus passe, et si le groupe ne me plait pas je prends le prochain ! Je pense que cette formule me conviendra davantage que le tour organisé dans le centre de l’Australie, où tout était programmé à la minute sans autre alternative.

Dès que le bus orange quitte Auckland, défilent enfin sous les yeux de ses voyageurs les paysages que nous attendions tant. Une infinité de verts déclinés entre les collines qui se succèdent, les forêts et les vallées. Des praires paisibles où les vaches et les moutons broutent en silence, et nous regardent passer impassibles, curieux ou effrayés.

Arrivés à notre auberge, le temps oscillant toujours entre soleil et pluie, je décide d’aller me promener dans les environs. Je prends mon livre « L’Alchimiste » de Paulo Coelho, mon journal, mon appareil photo et ma musique. Je ne peux être plus heureuse. J’arrive en haut du point de vue où le soleil décline déjà derrière les collines pour aller plonger dans l’océan. Les larmes me surprennent. La vue est grandiose, et je réalise que j’y suis arrivée. J’y suis. La Nouvelle-Zélande m’ouvre les bras, j’ai l’impression d’avoir trouvé ce que je cherchais en termes de nature et d’émotions. Je suis dans le décor de mes rêves, il ne me reste plus qu’à l’explorer. Je pense énormément à mon père qui aurait tellement aimé voir ça… Je réalise un peu son rêve. J’ai le sentiment de l’emporter partout avec moi, de lui parler au fil des paysages, de lui dire « regarde je t’emmène, regarde comme c’est beau. Comme nous l’imaginions ».

Récit complet disponible dans mon ebook !

Publicités

4 thoughts on “#Nouvelle-Zélande : remplir son coeur de beauté…”

  1. Marion vous y êtes !!!! Quelle (r)évolution depuis votre départ.
    La vie c’est une somme de petits bonheurs et quand on l’a compris on sait la savourer.
    Merci pour ce petit bonheur savouré un dimanche matin très pluvieux, vous lire est un moment délicieux.
    Christine

    J'aime

  2. Beaux instants de lecture, magnifiques et magiques comme toujours. Non que je te découvre car je te connais, mais quel bonheur d’assister à l’éclosion des graines que l’on a (en partie) semées…
    Alors père absent ou non envahissant ? Qui t’oublie ou qui te fait confiance ? Qui ne s’intéresse pas suffisamment ou qui vit carrément les évènements avec toi ? Pour reprendre ta citation « Si je peux apprendre à comprendre le langage dénué de mots, je peux apprendre à comprendre le monde » 😉
    Je suis si proche de toi que tu ressens mon souffle sur tes cils en ce moment même… Ose dire que tu me sens pas ma présence à (presque) chaque moment important :))
    Cela fait longtemps que j’ai dû apprendre à gérer le silence (l’absence) tout en gardant l’amour intact entre Nous. Je t’aime ma fille.

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s